Du vélo fantôme, en passant par le vélo volé, au vélo contrefait ou non entretenu, des pièges de toute sorte vous guettent quand vous décidez d’acheter un VTT d’occasion sur le site Leboncoin. Si les annonces indélicates restent marginales, elles existent et peuvent transformer une apparente bonne affaire en une véritable arnaque. Comment les déjouer ? Voici quelques conseils avant de vous lancer.

Déplacez-vous pour voir le VTT d’occasion qui vous intéresse

Vous venez de découvrir la bonne affaire : un VTT d’occasion Lapierre pas cher. Méfiance ! Une annonce trop alléchante peut cacher une escroquerie. Car il se peut que le vendeur ne possède pas le vélo qu’il prétend vous vendre. Il se sert d’une ancienne annonce, dont il baisse le prix, afin de vous appâter. Souvent, il se dit en déplacement, et vous demande de lui envoyer de l’argent par mandat cash pour réserver le vélo. Fuyez ! Le préalable – avant tout envoi d’argent – est de vous déplacer pour rencontrer le vendeur et voir le vélo.

Demandez au vendeur d’apporter les factures et les devis

Avant de rencontrer le vendeur, demandez-lui d’apporter avec lui la preuve d’achat, le bon de garantie, les factures et les devis de réparation du VTT d’occasion Giant que vous comptez lui acheter. S’il ne les a plus, la plus grande prudence s’impose. Il s’agit peut-être d’un vélo volé, dont il n’est pas le vrai propriétaire, ou d’un vélo contrefait, c’est-à-dire d’un vélo qui a été relooké pour ressembler à un vélo de grande marque. Dans le premier cas, vous pouvez être accusé de recel, dans le second vous achetez de la contrefaçon. Si malgré tout vous décidez de donner suite à la transaction, demandez au vendeur sa pièce d’identité, relevez ses coordonnées et faites-lui signer une déclaration sur l’honneur prouvant qu’il vous a vendu le vélo.

Contrôlez point par point l’état du vélo et essayez-le

Le vendeur a apporté tous les documents, et tout semble réglementaire. À ce stade, il vous reste encore à vérifier le bon état général du VTT. Inspectez bien le cadre et ses articulations. Contrôlez les roulements et les axes, le pédalier et le dérailleur. Regardez de près les patins des freins, les pneus et les roues. Si tout vous paraît satisfaisant, faites un essai routier afin de tester la direction et les suspensions. L’essai est concluant ? Dans ce cas, vous avez sans doute fait une bonne affaire.

Se déplacer, demander les factures et les devis, contrôler le bon état du vélo, ce sont là les règles de base d’un achat réussi. Mais si vous ne vous sentez pas l’âme d’un expert, vous pouvez toujours vous tourner vers des sites comme troc-velo ou dealmywheel, spécialisés dans la revente de VTT d’occasion contrôlés par de vrais professionnels.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here